Prédiction du taux sérique de vitamine D sans prise de sang

— Contexte

La vitamine D est un nutriment clé pour le bon fonctionnement de l’organisme humain. Les faibles concentrations sanguines de vitamine D sont associées à des événements de santé indésirables tels que les fractures osseuses, les troubles cognitifs et la surmortalité. Les demandes médicales de dosage de sang en vitamine D ont considérablement augmenté, ce qui a entraîné des dépenses importantes. En conséquence, les autorités sanitaires de différents pays dont le Canada ont limité les analyses de sang à des patients atteints de maladies chroniques spécifiques. Malheureusement, cette restriction présente certaines limites en raison du vieillissement de la population et des morbidités connexes. Il devient urgent de proposer une solution innovante, facile et rapide à utiliser pour réduire le nombre de dosages sanguins de la vitamine D : le premier test diagnostique non-invasif de l’hypovitaminose D basé sur l’information clinique et l’intelligence artificielle. En 2014, une étude pilote française a montré la faisabilité et l’efficacité d’un tel outil.

— Objectifs

Valider un outil unique pour le diagnostic de l’hypovitaminose D sans dosage sanguin chez les personnes âgées ≥ 65 ans. Transférer cet outil dans la pratique clinique de tous les professionnels de la santé grâce à la plate-forme numérique du CEVimac.

— Actions

  •  Récupération des bases de données d’études existantes
  • Analyses des données
  • Conception de l’algorithme
  • Formalisation du rapport