La maladie d’Alzheimer affecte non seulement les malades, mais également leur conjoint. En accompagnant et en soutenant les proches “aimants”, le CEVimac prolonge l’autonomie du malade et de son aidant.

 

— Contexte

La maladie d’Alzheimer (MA) affecte les personnes atteintes ainsi que leurs conjoints qui agissent comme soignants. Prendre soin d’une personne avec une MA est exigeant, stressant et a une incidence sur l’état de santé des proches aidants. Ainsi, mener des interventions axées sur le maintien et/ou l’amélioration de la santé et de l’état fonctionnel des proches aidants des personnes atteintes de MA sont cruciales pour maintenir le plus longtemps possible l’autonomie et la qualité de vie du couple. Il a été montré que les adultes âgés peuvent évaluer leur propre état de santé à partir d’un questionnaire auto-administré (SAQ) et qu’ils peuvent utiliser sa forme numérique accessible sur une plate-forme Web, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives en matière de gestion des soins à domicile. Toutefois, le SAQ n’a pas encore été testé auprès des proches aidants de malades Alzheimer au Québec.

— Objectifs

Déterminer l’utilisabilité du SAQ chez les proches aidants de patients Alzheimer vus en consultation mémoire et gériatrique à l’Hôpital général juif de Montréal. Développer le SAQ sur la plate-forme numérique du CEVimac pour accompagner à domicile les conjoints de patients Alzheimer

— Actions

  • Passation SAQ papier en consultation mémoire et gériatrique
  • Début de l’information du SAQ